Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Erin Reid, professeur assistant à la Boston University, a étudié le comportement des consultants d'un cabinet de conseil en stratégie américain. Il cherche à comprendre comment chacun réagit face à la charge de travail importante du métier et à l'exigence de disponibilité permanente.

L'étude, publiée dans la Harvard Business Review, révèle en premier lieu que les attentes ne sont pas les mêmes pour les femmes et les hommes. Alors que le cabinet aménage la carrière des femmes plus facilement, surtout celle des mères, il attend des hommes qu'ils soient des "superheroes", entièrement dévoués à leur métier. Ceux qui avouent une réticence à ce genre d'organisation sont systématiquement pénalisés dans leur carrière contrairement aux femmes.

Deuxième conclusion de l'enquête, les hommes souffrent autant que les femmes du manque d'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ils n'apportent en revanche pas les mêmes réponses. Les femmes qui veulent prendre de la distance le font de manière formelle et frontale, notamment en aménageant leurs horaires. En revanche, les hommes qui voudraient passer moins de temps à travailler trouvent souvent des subterfuges "under the radar", et continuent de donner l'impression d'être toujours disponibles. Il s'agit surtout de prendre en charge des missions "locales" ou de trouver des arrangements avec leurs collègues. Lorsqu'ils affirment ouvertement leur volonté de trouver un arrangement (temps partiel, refus de missions longues à l'étranger, ...), ils sont mal considérés et se voient refuser toute promotion.

 

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.