Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

pwc le caire conseil en strategie egypte @ my-woundPwC est-il dans la course pour reprendre Roland Berger ? Le Financial Times affirme que l'auditeur, premier acteur mondial en terme de chiffre d'affaires, s'intéresse au cabinet allemand dans l'espoir de diversifier ses activités.

 

Le marché du conseil en stratégie serait, selon le journal, plus solide que celui du management. Pour assurer sa croissance, PricewaterhouseCoopers envisagerait donc d'acquérir un cabinet de consulting en stratégie. Et si ce n'est pas Roland Berger, cela pourrait être Booz & Company. Un responsable chez PwC a ainsi laissé filtré que la firme évalue ses possibilités pour racheter tout ou partie des actions du cabinet américain. Contacté par Consultor, PwC a indiqué ne pas commenter les rumeurs de marché.

La valse des fusions/acquisitions

Dans le petit monde des consultants, de stratégie ou en management, les alliances et désalliances constituent une donnée habituelle.

Roland Berger et Deloitte avaient parlé mariage en 2010, mais le projet n'avait jamais abouti. Roland Berger avait préféré rester indépendant, mais le marché du conseil en Allemagne, d'une santé fragile, pourrait l'inciter à reconsidérer sa décision. Ainsi, en mars dernier, nous vous annonçions que les deux firmes s'était de nouveaux rapprochées.

Ce n'est pas le premier exemple de tentative de fusion avortée. En 2010 également, Booz et A.T. Kearney avaient envisagé de se rejoindre avant d'y renoncer. Mais les unions réussies ne manquent pas non plus. Au début de l'année, Deloitte s'est offert Monitor, co-fondée par le guru du management Michael Porter, la sauvant au passage de la banqueroute. Le 2 avril, Booz & Co a finalisé l'acquisition de Management Engineers, un cabinet américain né dans les années soixante. En 2008, le cabinet s'était séparé de Booz Allen Hamilton tandis qu'Altran cédait Arthur D. Little en 2011.

Mais les vélléités des "big four" pourraient être refroidie par le contexte financier. La plupart des régulateurs dans le monde surveillent de près les activités des grands cabinets d'audit, qui se voient reprocher leur manque d'anticipation dans la crise de 2008. Ils voient également d'un mauvais oeil les mélanges de genre, lorsqu'un cabinet de management se dote d'une branche dans le conseil en stratégie.

En 2011, la Comission européenne a ainsi proposé une réforme importante des services d'audit, caractérisée notamment par une rotation obligatoire des auditeurs tous les six à douze ans. En avril de cette année, la legislateur européen a dépouillé le projet et a accepté le compromis réclamé par la profession, ramenant la période de rotation à 25 ans. Le règne des "big four" n'est donc pas encore menacé, d'autant plus si les rumeurs d'acquisitions se confirment.

 

Par Lisa Melia pour Consultor, portail du conseil en stratégie-06/05/2013

Autres articles en relation :

Ajouter un Commentaire