Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Syntec conseil en management(Vidéo) Dans une interview accordée à Consultor, Hervé Baculard, cofondateur de Kea & Partners et président du Syntec Management, détaille le rôle du syndicat des consultants - qui revendique 60% de représentativité en France.

Il justifie la faible présence (4 seulement) des cabinets de conseil en stratégie parmi les 86 adhérents.

 

Dans la première partie de l'entretien

  • Lorsque Jean-David Chamboredon, président exécutif du fonds d'entrepreneurs ISAI écrit et cosigne une tribune dans La Tribune pour dénoncer un amendement au projet de loi de finances visant à augmenter la taxation sur les plus-values de cession des entreprises, la ministre déléguée à l'Économie numérique, Fleur Pellerin indique qu'elle souhaite plusieurs syndicats patronaux comme le Syntec. Est-ce une marque de succès ?
  • 1'05'' : Vous avancez le chiffre de 5,1 milliards d'euros pour le marché du conseil en France. Comment bâtissez-vous cette évaluation ? Le centre de recherche londonien sur le conseil, Source for Consulting, revoit lui votre chiffre à la baisse avec 3,8 milliards d'euros, et quelque 500 millions pour le conseil en stratégie. D'où vient ce décalage ?
  • 2'36'' : D'abord chambre syndicale des bureaux techniques de France, le syndicat prend la forme de la Fédération Syntec en 1979 et le Syntec Conseil en Management ne voit le jour sous son nom actuel qu'en 1998. En quoi le rôle du syndicat a-t-il évolué au cours du temps ?
  • 3'49'' : Pourquoi ne rassemblez-vous que 60% des acteurs de ce marché, et pas 100% ? Qu'est-ce qui bloque ?
  • 5'24'' : Qu'est-ce qui devrait motiver les cabinets qui, jusqu'à présent, refusent d'adhérer au Syntec Conseil en Management ?
  • 6'35'' : Parmi vos 86 sociétés adhérentes, l'engagement des uns et des autres est-il le même ? Ou bien certains cabinets font plus de la figuration ?

 

Dans la seconde partie de l'entretien

  • Pourquoi les grandes marques du conseil en stratégie ne sont-elles pas affiliées au Syntec? Qu’est-ce qui a motivé Mars & Co par exemple à vous rejoindre?
  • 2'46'' : Le Syntec Conseil en management propose des publications régulières, organise des rencontres, a mené une campagne de communication sur BFM par exemple: Comment financez-vous toutes ces activités? Jouez-vous le rôle d’un cabinet de conseil auprès des cabinets de conseil?
  • 5'09'' : Le Syntec Conseil en Management a publié un ouvrage intitulé Compétitivité AAA, que vous décrivez vous-même comme une mission de conseil auprès de l’État. Est-ce qu’à l’heure où la part du secteur public dans le chiffre d’affaires des cabinets de conseil ne cesse de croître, une des fonctions du Syntec est de prospecter les collectivités et l’État?
  • 7'51'' : Vous évoquez la RGPP (révision générale des politiques publiques) comme un programme porteur pour l’intervention des consultants dans les administrations publiques sous la précédente majorité présidentielle. Un changement de bord politique à la tête de l’exécutif peut-il mettre un terme à pareil essor?
  • 10'11'' : De quelle manière les jeunes diplômés peuvent-ils utiliser le Syntec?
  • 12'47'' : Des ex-partners de McKinsey et un partner d'AT Kearney ont été condamnés outre-Atlantique pour des délits d’initiés; ces affaires ont-elles un impact sur le fonctionnement du métier de consultant en stratégie en France?
  • 14'05'' : Comment envisagez-vous l'avenir du syndicat dans les prochains mois? Quand s’arrête votre mandat?

 

 

Par Benjamin Polle pour Consultor, portail du conseil en stratégie-23/10/2012

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.