Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

conseil secteur de l energieS’il est un domaine consommateur de conseil, c’est bien celui de l’énergie

Depuis vingt ans, sous l’effet de la libéralisation du marché et d’une évolution de sa régulation en France comme en Europe, le secteur est en transformation permanente. « Jamais aucun secteur n’a connu autant de changements successifs. Les entreprises y sont en outre exposées aux prix très évolutifs des matières premières, qui peuvent varier dans un rapport allant de 1 à 5 », confirme Denis Depoux, partner en charge de l’énergie chez Roland Berger.

Dans ce contexte d’incertitudes, acteurs historiques, nouveaux entrants, entreprises dédiées aux énergies renouvelables, spécialisées dans le gaz ou l’électricité, grands groupes ou PME… personne ne peut faire l’impasse sur un accompagnement. Avec des préoccupations qui touchent à un large éventail de problématiques.

« Certaines thématiques restent immuables, comme les opportunités de développement de nouvelles filières ou celles liées à l’accompagnement ou à l’anticipation de la réglementation, qu’elle soit française ou européenne », assure Alexandre Bouchet, associé fondateur d’E-CUBE Strategy Consultants, un cabinet dédié aux enjeux énergétiques et environnementaux. La teneur des missions, en revanche, évolue : « Nous commençons à avoir des sollicitations de clients qui nous demandent de construire un argumentaire à destination des pouvoirs publics sur les questions de régulation. Il ne s’agit cependant pas de lobbying, les cabinets de conseil en stratégie interviennent en amont », note Denis Depoux. Autre exemple : des acteurs ayant investi dans les énergies renouvelables, de moins en moins financées par des États contraints par les restrictions budgétaires, s’interrogent sur leur restructuration.

D’autres demandes déjà exprimées par le passé montent en puissance. La maîtrise des coûts par exemple, au cœur des préoccupations depuis la libéralisation du marché, prend des proportions jusque-là inconnues. « Il y a un réel besoin de conseil dans le domaine de la performance économique. Il ne s’agit plus seulement d’optimisation des coûts, mais d’une recherche d’économies profondes, d’une révision des portefeuilles qui peut aller jusqu’à la fermeture de certaines activités ou de certains segments de marché », avance Denis Depoux. De nouveaux enjeux émergent également : « Depuis quatre ans, la question de l’économie de la flexibilité du système électrique et les enjeux de l’effacement de consommation ont fait leur apparition. La crise économique remet également en avant le modèle économique de bon nombre de filières, y compris traditionnelles comme les infrastructures gaz », commente Alexandre Bouchet.

Proposer du conseil dans ce secteur exige par conséquent une technicité très pointue. « Beaucoup de nos candidats viennent des Mines de Paris, une école très orientée sur l’énergie. Quelques-uns de HEC. Tous ont déjà une première expérience dans le domaine de l’énergie, au moins dans le cadre de leurs études ou d’un stage », note Alexandre Bouchet. Des compétences métiers dans le transport et la distribution de l’électricité sont également les bienvenues lorsque les missions touchent à l’ensemble des problèmes de commercialisation et de distribution. « Nos clients équipementiers actifs dans le secteur de l’énergie valorisent fortement notre double positionnement sur l'énergie et l'industrie, car nombre de leurs problématiques opérationnelles et commerciales ont une forte dimension industrielle », note Sébastien Plessis, partner du cabinet Emerton. « En raison du poids des pouvoirs publics dans le secteur, je travaille pour ma part souvent avec mon collègue en charge du secteur public. Et je regarde aussi un peu du côté des télécoms : le traumatisme vécu lors de l’arrivée de Free suscite beaucoup d’interrogations chez les énergéticiens qui redoutent un tel scénario », avance Denis Depoux.

Par Gaëlle Ginibrière pour Consultor, portail du conseil en stratégie-17/12/2013

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.